Un peu d'histoire

Publié le par marie-chantal giraudin

Histoire de Soisy

Sous nos pieds résonnent 2050 ans d’histoire !
De la villa romaine de Sosius au Soisy d’aujourd’hui, combien de générations de Soiséens ?

L’étymologie du nom de SOISY remonte à l’époque romaine. SOISY serait un dérivé du nom sociacum, ce qui signifie propriété de SOSIUS.
De cette époque, (cinquante ans avant Jésus-Christ), il ne reste que des traces de la voie romaine LYON-HONFLEUR, découverte en 1954 le long de la ligne S.N.C.F.
Il faut attendre 1110 pour trouver le nom de SOISY (charte de Saint-Florentin) puis en 1293, Mathieu de Montmorency cite SOSOI, village faisant partie de sa seigneurie.
En 1454, apparaît une famille noble avec Thibault et Jean de Soisy, écuyers.
L’église actuelle de SOISY est dédiée à Saint-Germain (VIème siècle) et date de 1756 pour sa partie ancienne, de 1968 pour sa partie moderne. Le clocher est le seul vestige de la construction de 1536 érigée sur l’emplacement d’une chapelle construite en 1270 par Jean et Robert de Soisy, sur un amortissement concédé par Saint-Louis.
SOISY posséda quatre châteaux :
LA CHAUMETTE, actuellement place Jean-Moulin,
LES TOURELLES, dans le parc du même nom faisant suite à la Chaumette,
LE VAL OMBREUX, dont il reste le parc et l’Orangerie,
LE CHATEAU DE SOISY, couvrait la moitié des terres de la commune, actuellement complexe sportif Schweitzer.
Le Champ de Courses, d’une superficie de quarante quatre hectares, a été inauguré le 15 avril 1879. Des courses de chevaux s’y déroulaient déjà depuis 1860.
Lauréate à plusieurs reprises du concours des villes fleuries, SOISY s’enorgueillit de sa quatrième fleur depuis 1999.
Elle est jumelée depuis 1984 avec FREIBERG AM NECKAR, ville du bas Wurtemberg en Allemagne.
Des personnages séjournèrent à Soisy : Jacques II d’Angleterre, le Duc de Valmy, le Maréchal Kellermann, Stendhal, Charles Godefroy l’aviateur qui passa sous l’Arc de Triomphe en 1910, les parents de Jeanne Bourgeois dite " Mistinguett ", surnommée la princesse de la Pointe Raquet par les Soiséens. Jean-Jacques Rousseau venait s’y promener. Mais également Raymond et Lucie Aubrac qui séjournèrent à Soisy durant 20 ans après la 2ème Guerre Mondiale, Georges Delerue, compositeur de musique de film, et Alexandre Lagoya, guitariste de renomée internationnale.

Ce texte est celui présent sur le site de la mairie


L'église Saint Germain de Soisy Sous Montmorency

L'église est construite sur l'emplacement d'un édifice antérieur connu par un plan de 1624. Elle est dédiée à l'archange Michel et à saint Germain, évangélisateur de la région sous les règnes des rois Childebert et Clotaire II, entre la fin du VIe et le début du VIIe siècle. Le fronton, sur lequel est peinte pendant la Révolution la devise républicaine ' Liberté, Égalité, Fraternité ', et les pilastres qui le supportent sont des éléments fréquents au XVIIIe siècle. En 1968, on décide l'agrandissement de l'église pour répondre à l'augmentation de la population.



L’orangerie


Les trois châteaux que comptait Soisy, dont le plus important était celui d'Yves Verduc, ont été démolis. Du Val-Ombreux ne subsiste que cette orangerie. La grande hauteur des fenêtres du rez-de-chaussée s'explique par la nécessité de laisser passer le maximum de luminosité pour les plantes des pays chauds qui y étaient abritées durant l'hiver.




François BEDEL me demande des infos sur le pont des amoureux !!!! Le pont et l'avenue GAVIGNOT
Je vous livre le résultat de mes recherches, il y a plusieurs solutions : si vous connaissez son prénon nous aurions plus de chance ! Si vous connaissez la réponse : à vos claviers !

Conseillé municipal de Domont

« 1876 Le 25 juin : M. Louis Verrier, conseiller municipal et commandant des pompiers, et M. Lucien Gavignot conseiller municipal et ancien membre actif de la subdivision, sont désignés pour faire partie de la commission chargée de se prononcer sur l'admission des sapeurs-pompiers. »

 

http://www.histoire-domont.com/pompiers/6page.html

---------------------------------------------------------------------------------

Un artiste fondeur: Bronze, Fumière et Gavignot, Thiébaut Frères,. Paris, 1898

---------------------------------------------------------------------------------

 

Passage du texte qui parle d'un meunier Charles Victor Gavignot

Ses héritiers, Pierre Noël Dupayrat et consorts vendirent le domaine pour 70.000.F, en 1835, à madame de Failly née d'Hardivilliers qui le garda jusqu'en 1849. Il se composait d'un corps de logis double, entre cour et jardin, et de divers bâtiments utilitaires, maison du jardinier, écurie, remises, selleries, étables à vaches, laiterie, hangars, etc. Une grande cour se tenait au milieu, avec jardin d'agrément et jardin potager faisant terrasse. L'ensemble s'étalait sur plus de huit hectares et était estimé 80.000.F lorsqu'il fut revendu à un meunier de Gonesse : Charles Victor Gavignot.

http://95560.ensemble.free.fr/Visite/Histoire/Montsoult.htm

------------------------------------------------------------------------------------

Un Victor Gavignot existe aussi sur d'autres bases.

http://www.genehisto.com/cgi-bin/acte/visuHisto.cgi?ecran1=index-carte.htm&nom=GAVIGNOT&histo=0016

-----------------------------------------------------------------------------------

ET ICI monument au morts de 1914-18

http://www.memorial-genweb.org/~memorial2/html/fr/resultcommune.php?idsource=2122&table=bp01&dpt=95&insee=95056&pays=France

 

si vous connaissez la réponse ? Partagez là !

 

Publié dans Boite à idées

Commenter cet article

francois bedel 22/11/2007 11:44

cherche origine du nom avenue Gavignot et du pont  Gavignot ?

marie-chantal giraudin 06/07/2008 23:22


Bonjour François
J'ai beaucoup tardé pour répondre,
Le pont Gavignot était pour nous tous le "pont des amoureux"
Si vous avez des annecdotes : à vos plumes !!!!
Je fais un ajout pour vous répondre dans l'article car sur les commentaires, il ne m'est pas possible de donner des liens.....